Club numismatique de Couvin

Triste nouvelle …décès du Docteur Georges André | 8 mai 2010

Le Docteur Georges André est membre fondateur de notre cercle. Il et décédé hier.

Fin hier du Docteur victime d’une nouvelle thrombose à l’âge de 87 ans.

Cofondateur du cercle d’histoire des Rièzes et des Sarts, il tenait, par-dessus tout, à rester en bonne santé pour assister aux festivités du cinquantième anniversaire de l’association dont il était sans doute le plus fier.

On sentait Georges André frustré de ne pouvoir encore participer au développement de la région. Quand on lui demandait comment il allait, il nous répondait, irrémédiablement : « Comme un vieillard. » La vieillesse était sans doute, pour lui, le seul combat contre lequel il ne pouvait rien. Or, le fatalisme n’était pas vraiment de sa nature.

La meilleure preuve fut l’un de ses plus brillants combats : celui pour la liberté des hommes. Durant la seconde guerre, il fuit la Belgique pour ne pas devoir travailler pour les Allemands. Traversant la France, il se rend à Pau, puis passe en Angleterre. En Espagne, les franquistes le jettent en prison. Échangé, avec d’autres prisonniers, contre un chargement de céréales, il rejoint l’Angleterre et s’y forme à la Patriotic School, où il est enrôlé dans la célèbre brigade du général Piron, l’autre héros couvinois.

En Écosse, il est formé au morse, sans succès : « Cela ne rentrait pas chez moi : je n’ai aucun sens du son, de la voix, de la musique ! ». Les officiers le destinent plutôt aux sabotages de ponts et d’ouvrages d’art. Il excelle et se spécialise dans la destruction de réservoirs d’eau ! « C’était très important : l’eau était nécessaire pour faire fonctionner les locomotives… » Georges André est alors embarqué à bord d’un Lancaster, vers son pays natal : « J’étais assis sur un petit banc, contre la carlingue. Au-dessus de l’Atlantique, la D.C.A. nous a tiré dessus pendant dix minutes. À chaque obus qui éclatait, je ressentais une grosse dépression dans mon dos. toute la carlingue bougeait. J’avais l’impression que c’était la fin du monde. Il faut l’avoir connu pour comprendre… » Passé la Meuse, Georges André saute de l’avion avec son parachute, près d’Yvoir. Ses cordes se prennent dans un arbre et il tape contre le tronc. Commotionné, il est recueilli par un fermier et, après quelques jours de rétablissement, transporté en charrette vers Namur.

Les résistants locaux avaient été prévenus de son arrivée par ce message : « Les Argonautes sont arrivés en Thessalie pour chercher la Toison d’or ». À moto, il rejoint Bruxelles, où il change sans cesse de maison pour ne pas être repéré.

Il revient ensuite en Ardennes, où il loge dans un abri de bois, en forêt. Et il passe à l’action : « J’ai saboté des châteaux d’eau à l’explosif, ainsi que des voies ferrées, des tunnels et des ponts ». Une fois les Américains arrivés, il revient en Angleterre, d’où il est renvoyé… en Ardennes, pour la célèbre bataille, qui lui permettra d’entrer Allemagne et de libérer son pays. « En Allemagne, les gens croulaient de misère. Hambourg était en ruine. Les lapins couraient dans les rues. C’est à cette époque que nous avons commencé à voir des photos des camps allemands. J’ai su, un mois plus tard, l’horreur qui s’était produite là ». Durant toute sa vie, il a travaillé à la sauvegarde de la mémoire de cette horreur. Notamment en restaurant et défendant l’aménagement du bunker d’Hitler à Brûly-de-Pesche, dont il insistait sur le titre de « Pavillon de la Mémoire ».

Il sera Bourgmestre de Cul-des-Sarts et lors de la fusion des communes, il rejoindra la liste agir qui est une liste menée par le PSC Jacques Meunier mais une liste d’ouverture. Cette liste obtiendra la majorité absolue. Georges André sera Premier Échevin. Suite à l’arrestation de Jacques MEUNIER, il sera bourgmestre faisant fonction. Par après, il sera Bourgmestre de Couvin pendant un mandat. Robert Dubuc lui succédera. Pas réélu lors du scrutin suivant, il se retira de la politique contraint et forcé. Il a été fait Bourgmestre honoraire de Couvin.

Une page se ferme …

Publicités

2 commentaires »

  1. depuis début juin sans réponse à nos échanges j’étais des plus inquiets après des recherches sauvages,j’ai appris son décès,
    c’était un ami depuis le maquis du charmois,un
    abri sous terrain chgarpenté en bois,une vie un peu sauvage entre sabotages ou autres actions,
    né en 1925 j’étais le plus jeune d’un groupe d’une vingtaine d’hommes,je suis à présent le dernier,je reste très émus du décès de georges
    allias » Rosalie » c’était quelqu’un,inoubliable

    Commentaire par R obert Mathieu — 4 août 2010 @ 03:40

  2. Le moment le plus fort que j’ai vécu avec le docteur andre et un convoyeur c’est une randonnée de plusieurs centaines de kilomètres en mission de liaison à travers les troupes allemandes,dans
    le plus grand calme.a bord de notre véhicule
    Notre amitié en fut scellée

    Commentaire par R obert Mathieu — 4 août 2010 @ 03:55


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

    Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire a ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par e-mail.

    Rejoignez 14 autres abonnés

    calendrier des réunions

    mai 2010
    L M M J V S D
    « Avr   Juin »
     12
    3456789
    10111213141516
    17181920212223
    24252627282930
    31  

    vous cherchez ….

%d blogueurs aiment cette page :